Un jeune, une voix! Alizée, l'engagement via les réseaux sociaux.

Publié 29 mai 2013 no picture

Inscrit le 27 mars 2013
  • 74 Articles

Je m’appelle Alizée Lacroix, j’ai 26 ans, je suis née et j’ai grandi en France. Je travaille dans le secteur de la communication à Paris, après avoir étudié les sciences politiques et les relations internationales à l’Université. Je ne saurais dater avec précision ma passion pour la défense des droits fondamentaux et le développement humain, tellement c’est un engagement qui, j’ai l’impression, a toujours fait partie de mes convictions profondes.

Quelles sont les attentes de la jeunesse de ton pays, communauté ?

La jeunesse française, de par ses coutumes actives et engagées, a des attentes exigeantes par rapport à son gouvernement – particulièrement à cause de la situation économique actuelle des plus compliquées, où le chômage fait rage et touche majoritairement les jeunes. C’est une jeunesse, cela dit, qui a toujours su se battre pour la poursuite de ses rêves et qui a su se faire entendre sur des sujets aussi importants que ceux de l’éducation, de la santé ou encore la liberté d’expression. Aujourd’hui, malgré les obstacles innombrables, les jeunes de ce pays poursuivent leur combat pour ouvrir aux générations futures, le maximum de perspectives et voir la précarité diminuer.

En quoi la participation des jeunes est selon toi nécessaire/importante pour nos sociétés d'aujourd'hui?

La jeunesse d’un pays a un rôle clé à jouer, non seulement car cela fait échos aux principes démocratiques fondamentaux, mais surtout car la voix des jeunes émanant des sociétés actuelles est porteuse de changement et des mutations dans lesquelles doivent s’inscrire les sociétés actuelles pour s’intégrer dans l’écosystème global. La jeunesse a un rôle primordial à jouer dans l’instauration de gouvernements démocratiques et de sociétés équitables. Les jeunes dans le monde, c’est 18% de la population mondiale : elle est un facteur déterminant du développement économique et social, du progrès et en même temps c’est sur ses épaules que repose le bien fondé de l’avenir que nous voulons. Il est donc essentiel que les jeunes soient assez informés, éduqués et passionnés pour porter les changements qu’ils souhaitent voir initiés.

As-tu un engagement citoyen? Si oui, quel est-il?

Mon engagement humaniste actuel, en infatigable défenseuse des droits de l’homme, j’ai choisi de le mener sur les réseaux sociaux, un outil symbolique qui s’est imposé au cœur même du Printemps Arabe, par exemple, et qui a su prouver son immense potentiel depuis. L’explosion des réseaux sociaux et des plateformes collaboratives à fort potentiel viral, a donné tout son sens aux avancées du web 2.0 : je reste persuadée que la sphère digitale est un terrain à exploiter dans le cadre de l’exercice de la liberté d’expression et que l’amélioration de l’accès aux NTIC dans les pays en développement permettra à leurs citoyens de prendre la parole sur le net via le partage d’expériences et le dialogue constructif avec d’autres internautes du monde.

L’engagement que j’ai choisi aujourd’hui, c’est un engagement continu en ligne sur les réseaux sociaux. J'utilise Twitter comme un véritable relais d'informations en continu et profite de son fort potentiel viral pour partager, retweeter et augmenter la visibilité d'ONGs, d'associations ou de campagnes de sensibilisation axées sur le développement ou les droits de l'homme dans le monde entier. J'aime partager les récits de vie et témoignages d'expériences d'autres cultures et surtout soulever des réflexions constantes sur les défis de demain et l’agenda post 2015 dans le but de générer un dialogue et interagir sans cesse avec des experts de tout âge et de tout horizon. J'ai en tête quelques projets, notamment l'ouverture prochaine d'un blog...mes idées ne s'arrêtent pas là!

Je suis une fervente supportrice des Nations Unies et j’ai eu la chance d’y travailler pendant plus d’un an. J’y ai appris à quel point le web de demain se doit d’être axé sur la notion de « Social 4 Good » : faire bon usage des moyens de communication et d’information actuels pour infuser du changement et générer du dialogue entre internautes autour de sujets clés tels que l’éducation, la promotion du rôle de la femme dans les organes décisionnels ou encore le développement durable.

Quelle est ta devise ou ta phrase/expression préférée?

«C'est à chacun d'entre nous de cultiver le meilleur dans sa nature et de lutter contre le pire », Kofi Annan (New York, 2001). Cette citation m’est particulièrement chère car elle rappelle l’objectif primaire des Nations Unies, qui est celui d’assurer la paix entre les pays et de lutter contre les pires dérives de l’homme.

As-tu un conseil ou un message à faire passer aux autres jeunes?

La jeunesse ne doit cesser de rêver et de se cultiver sur son pays, sa culture, ses coutumes, ses droits et ses devoirs. Elle doit apprendre sur ses ancêtres et tirer les leçons de son histoire afin de ne pas reproduire les erreurs du passé. De même, je suis persuadée que les jeunes ont tout a gagner à voyager, à s’enrichir de cultures, de langues et de modes de vie différents. Le dialogue et l’échange – qu’ils soient en ligne ou de visu - entre communautés, sont indispensables pour construire les bases solides de relations stables et durables entre les nations de ce monde.

Retrouvez Alizée sur Twitter: AlizeeLx





comments powered by Disqus

En Savoir Plus