Un jeune, une Voix! Découvrez les innombrables engagements citoyens de Sani Ayouba

Publié 15 mai 2013 no picture

Inscrit le 27 mars 2013
  • 94 Articles

Mon nom est Sani Ayouba, je suis né à Niamey au Niger. J'ai fait un Master en gestion des projets et une Licence en communication des organisations et je me considère comme un citoyen du monde. Mon engagement associatif a commencé à la fin de mes études primaires ou j’ai adhéré au mouvement scout. Le scoutisme est une école de la vie, une fraternité mondiale, au sein de laquelle j’ai grandi, appris et développé mes capacités. J'ai toujours eu un goût pour le service envers les autres et je participe activement au développement de ma communauté, de mon pays.

D’une part, depuis maintenant 15 ans, je me suis investi, tout d’abord comme jeune puis comme animateur – organisateur – coordinateur, dans plusieurs structures de jeunesse au Niger, en particulier l’association des Scouts du Niger et l’association Jeunes Volontaires pour l’Environnement. D’autre part, depuis 10 ans, j’ai eu l’opportunité de participer à de nombreux stages, séminaires de formation et rassemblements autour des actions et des activités liées a l’environnement et au développement, tant au Niger qu’à l’étranger. Ces expériences m’ont permis de me créer un réseau riche et varié dans le monde des ONGs et dans les structures gouvernementales au Niger ainsi que d’approfondir ma connaissance des problématiques liées au développement et à la participation des jeunes.

Je suis également jeune journaliste du projet média par et pour les jeunes de UNICEF Niger et du Ministère de la Jeunesse et des Sports dont le but est de favoriser la participation des jeunes par la production et la diffusion d’émission radiophonique par la pair éducation. Egalement, je rédige depuis 2007 des articles de presse dans un magazine dont je suis le Directeur de Publication et le chargé de la mise en page dénommé « La Voix des Jeunes » dont l’impression est assurée grâce à l’appui de UNICEF Niger et distribue gratuitement partout au Niger. Avec les enfants en rupture scolaire et familiale (de la rue et dans la rue) et ceux en difficulté en général, j’ai accompagné plusieurs initiatives en faveur de leur insertion sociale, familiale et professionnelle, d’où la réalisation d’un film documentaire pour servir de support pédagogique pour la prévention et la sensibilisation « la traversée du fleuve » au sein de l’association Citoyen des Rues Niger.

Je suis membre fondateur et directeur exécutif de l’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement(JVE) Niger, qui œuvre pour la protection, la préservation de l’environnement en plaçant la lutte contre les changements climatiques et le plaidoyer climatique au cœur de sa stratégie et de ses actions pour un développement durable au Niger. En 2011, j’étais coordonnateur au Niger d’un projet Toward a Strong Youth Environnmental Mouvement in Africa(TSYEMA) pour le plaidoyer et la justice climatique par la participation aux négociations sur le climat et une grande mobilisation de la jeunesse dans la lutte contre le changement climatique. Depuis 2012, je coordonne un projet sur les énergies renouvelables qui vise la promotion de ces nouvelles formes d’énergie et leur intégration dans les politiques et programmes de développement.

Je viens d’être élu vice président du Conseil National de la Jeunesse(CNJ) du Niger en Avril 2011 en reconnaissance de mon engagement associatif aux côtés de la jeunesse nigérienne et fut élu en février 2012 observateur de la société civile aux Fonds d’Investissements Climatiques de la Banque mondiale par la société civile au niveau international.

Je suis formateur, consultant (souvent) en life skills, leadership jeunesse, droits des enfants et participation des jeunes etc. et facilitateur pour des ateliers et séminaires sur les questions de la jeunesse. Unicef Niger a beaucoup contribué a faire de moi ce que je suis aujourd’hui, à travers ses activités de participation des enfants et des jeunes qui m’ont permis de renforcer mes capacités et de représenter les jeunes un peu partout dans le monde pour faire entendre la voix des jeunes.

Quelles sont les attentes de la jeunesse de ton pays, communauté ?

La jeunesse nigérienne attend beaucoup des institutions étatiques et de leurs partenaires. La jeunesse nigérienne constate que les différents programmes de développement considèrent les besoins des jeunes comme étant prioritaires. Cependant, nous savons tous que ici, les jeunes sont très pauvres et sont confrontés à diverses privations en matière d’éducation, de santé, de protection, d’emplois, de participation au processus de prise de décision etc. L’urgence est de faire de la prise en compte des besoins et aspirations de la jeunesse du concret. Comme on le dit « passons à l’action » ; faisons des jeunes les acteurs et bénéficiaires des actions et programmes les concernant. La priorité jeunesse doit être mise en œuvre et soutenue.

En quoi la participation des jeunes est selon toi nécessaire/importante pour nos sociétés d'aujourd'hui?

Les jeunes sont d’abord des partenaires d’aujourd’hui ensuite les acteurs de demain, alors je pense qu’il ne peut pas avoir un programme ou une initiative de développement réussie sans la participation et l’implication effective des jeunes. Le futur c’est d’abord le présent et le présent c’est les jeunes. La participation des jeunes est un processus qui garantit que les jeunes ont une voix dans les décisions qui affectent leurs vies. Elle crée des occasions de bénévolat pour les jeunes afin de faire partie des changements et des décisions prises dans leurs communautés. Au Niger par exemple, un pays ou plus de 60% de la population est jeune, il est fondamental que cette couche de la population soit associée et formée pour relever les défis du développement. La participation des jeunes ne suppose pas une implication ou association partielle mais une implication véritable tant dans la conception, la mise en œuvre, le suivi et évaluation des programmes nous concernant ; mais aussi dans les instances de prises de décisions.

Quelle est ta devise ou ta phrase/expression préférée?

Soi le changement que tu veux voir dans le monde, « be the change that you want to be in the world » M. Ghandi. Je me dis toujours que c’est notre tour à présent de continuer les belles initiatives et de changer les mauvaises en commençant par nous d’abord.

As-tu un conseil ou un message à faire passer aux autres jeunes?

Aujourd’hui les jeunes se rendent compte de la force qu’ils représentent et des opportunités qui s’offrent à eux ou qu’ils doivent créer. Il nous appartient aussi de nous approprier tous les programmes et politiques de développement afin de voir la place qu’on nous réserve et notre rôle à jouer. Restons unis, ensemble et solidaire pour bâtir un monde meilleur. Nous avons tous les mêmes préoccupations, les mêmes besoins et les mêmes aspirations partout dans le monde et que les préoccupations des jeunes demeurent toujours d’actualité et méritent d’être traitées avec l’urgence qu’elles représentent pour un développement durable et global. Je pense qu’en tant que jeune notre devenir dépend nécessairement de notre conscientisation et de notre volonté à participer au processus de développement durable. Car c’est à nous jeunes de mener notre combat pour espérer un changement à tous les niveaux.




comments powered by Disqus

En Savoir Plus