Éducation

© UNICEF/NYHQ2011-0025/Frederic Sautereau


Pourquoi tous les enfants ne peuvent-ils pas aller à l’école?

Tous les enfants, filles et garçons, ont le droit à une bonne éducation ; cependant, des millions d’enfants et de jeunes en sont privés. L’éducation ne permet pas uniquement de trouver un travail : une personne instruite sera plus à même de connaître ses droits et de mieux s’assurer que ces droits sont respectés. L’éducation nous permet de faire des choix et nous donne la confiance nécessaire pour tirer partie des choix qui s’offrent à nous.

L’éducation ne profite pas seulement à un seul individu, mais à tous les membres de sa communauté. Par exemple, une élève peut partager avec sa famille ce qu’elle a appris sur les moyens de rester en bonne santé. Elle peut parler des questions de sécurité à ses amis. Elle sera en meilleure posture pour devenir un membre actif de sa communauté et arrivera peut-être à convaincre quelqu’un de la valeur de l’éducation pour tous les enfants. Elle exercera également son droit à l’éducation, inscrit dans la Convention relative aux droits de l’enfant.

Pourquoi certains enfants ne sont-ils pas scolarisés?

Au nombre des raisons qui expliquent pourquoi tant d’enfants ne fréquentent pas l’école, on peut citer :
  • La pauvreté: les familles n’ont pas toujours les moyens de payer les frais de scolarité et les uniformes. Parfois, il faut que les enfants travaillent pour contribuer au revenu familial.
  • La sûreté: les familles gardent leurs enfants à la maison s’ils pensent que le trajet à l’école est trop long ou trop dangereux pour un enfant non accompagné. Elles peuvent aussi craindre les brimades, le harcèlement sexuel ou la violence, en particulier à l’égard des filles.
  • Les traditions locales: dans certains pays, les familles accordent davantage d’attention à l’éducation des garçons et elles considèrent qu’il n’est pas important d’envoyer leurs filles à l’école. Elles obligent parfois les filles à se marier jeunes, à abandonner l’école et à se consacrer aux travaux ménagers.
  • Les situations d’urgence: les conflits, les crises économiques et les catastrophes naturelles empêchent des millions d’enfants de par le monde d’avoir un accès à l’éducation.

Autres formes d’éducation

La plupart du temps, nous pensons à une école lorsque nous pensons à l’éducation, mais l’école n’est pas le seul lieu d’apprentissage : 
  • L’éducation non formelle inclut un apprentissage par le biais d’activités organisées en dehors de l’école. Par exemple, les adolescents acquièrent des compétences organisationnelles et en matière d’encadrement en faisant du bénévolat au sein de leur communauté ou en devenant membres d’une organisation de jeunes.
  • L’éducation informelle se produit lors d’échanges entre amis ou parents. Par exemple, lors d’une conversation avec ses amis, on peut apprendre des compétences de vie quotidienne, telles que la prévention contre le VIH.

Que sais-tu des politiques de jeunesse dans ton pays?

En 1995, l’ONU et ses États membres ont adopté le Programme d’Actions Mondiales pour la Jeunes...

Lire la suite

JOURNÉE DES ENFANTS DES RUES, UNE JOURNÉE DE PLUS, DES ACTIONS AU MI...

Je me demande "c'est à qui la responsabilité ?". Les enfants des rues, je suis encore obligé d'...

Lire la suite


En R.D. Congo, les réseaux sociaux gagnent les jeunes.

Tout outil qui permet une union et un échange entre jeunes est le bienvenu en R.D. Congo. Tou...

Lire la suite

Le suicide des adolescents: un sujet tabou au Maroc.

C’était un adolescent de 15 ans. Un jour, en rentrant chez lui, triste et désespéré, s’enf...

Lire la suite


Qui relèvera les ruines de la société si toi, jeune, tu abdiques ?

Toujours prétendre que l’autre est mieux placé pour mener une action spécifique, est de plus...

Lire la suite

Elan Haïti 2014, la jeunesse s’engage!

Du 15 au 18 novembre dernier, j’ai eu le privilège de séjourner dans le nord d’Haïti pour p...

Lire la suite


Vivre à l’étranger: témoignages de jeunes expatriés

Dans la vie, il arrive qu’on sente le besoin de partir. Chez la plupart des jeunes, les raisons...

Lire la suite

Je vous livre dans « Chronique alexandrine », les tribulations de Patou, un je...

Lien: http://tessy.mondoblog.org/2014/11/18/chronique-alexandrine-1-partir-rester/

Chronique alexandrine 1 : Partir ou rester ?

Tout est prêt pour rejoindre la république arabe d’Egypte. Alexandrie, l’une des plus grandes villes du pays des pharaons, fascine le jeune Patou, fraîchement admis à l’Université Senghor, opérateur direct de la Francophonie. C’est aussi la fièvre de cette bonne nouvelle dans...

Lire la suite


Dieuleveut Butey Bulary: L'Afrique a besoin de la réforme éducative...

Venu de la Rd-Congo, Dieuleveut Butey Bulary est un jeune aux grandes idées. Avec un titre de «...

Lire la suite

Un message d'un enfant pour les enfants et les parents du monde entier...

Accordons la parole aussi aux enfants en cette journée où la communauté internationale commémo...

Lire la suite


montrer plus