10 informations de base sur le VIH/SIDA

1) Le SIDA est provoqué par le VIH.
Le SIDA est provoqué par le VIH, le virus d'immunodéficience humaine, qui attaque le système de défense de l'organisme. Les personnes qui ont le SIDA s'affaiblissent parce que leur corps ne sont plus capables de lutter contre les maladies. À la fin, ils meurent. Le VIH/SIDA est incurable.

2) Le SIDA peut prendre jusqu'à dix ans pour se déclarer.

Le SIDA peut prendre jusqu'à dix ans pour se déclarer, à partir du moment où l'on contracte le VIH. C'est pourquoi une personne séropositive peut sembler en bonne santé et se sentir très bien pendant longtemps. Mais elle peut transmettre le virus aux autres. Grâce aux nouvelles thérapies, une personne séropositive vit en meilleure santé plus longtemps, mais elle est toujours infectée et risque de transmettre le VIH.

3) Le VIH se transmet par l'intermédiaire de liquides organiques infectés.

Le VIH se transmet lors de l'échange de tout liquide organique infecté par le VIH. La transmission peut se produire à tous les stades de l'infection /la maladie. Le virus est présent dans les liquides suivants : le sang, le sperme (et les sécrétions émises avant l'éjaculation), les sécrétions vaginales et le lait maternel.

4) Le VIH se transmet le plus souvent pendant les rapports sexuels.
Le VIH se transmet le plus souvent pendant les rapports sexuels. Lorsque les liquides se mélangent, le virus peut passer d'une personne à l'autre, surtout en cas d'abrasion des tissus vaginaux ou anaux, de blessure ou d'autres infections sexuellement transmissibles (IST). Les jeunes filles sont particulièrement vulnérables à l'infection parce que leurs membranes vaginales sont plus fines et plus susceptibles de s'infecter que celles des femmes plus âgées.

5) Les personnes souffrant d'IST courent plus de risques de contracter le VIH/SIDA.

Les personnes souffrant d'IST courent plus de risques de contracter le VIH/SIDA et de transmettre l'infection aux autres. Elles doivent suivre un traitement le plus rapidement possible et éviter tout rapport sexuel ou pratiquer une sexualité moins risquée (sans pénétration ou en utilisant un préservatif), et informer leurs partenaires.
6) Il est possible de réduire le risque de transmission sexuelle du VIH/SIDA.
Il est possible de réduire le risque de transmission sexuelle du VIH/SIDA en n'ayant pas de rapports sexuels, si des partenaires non infectés ont uniquement des rapports entre eux, ou en pratiquant une sexualité moins risquée - sans pénétration ou en utilisant un préservatif. La seule façon de prévenir à 100 % la transmission sexuelle du VIH est de s'abstenir de tout contact sexuel.
7) Les personnes qui se font des injections de drogue courent des risques élevés de contracter le VIH/SIDA.

Le VIH peut aussi se transmettre lorsque la peau est coupée ou perforée par des aiguilles non stérilisées, des seringues, des lames de rasoir, un couteau ou tout autre outil. Les personnes qui consomment des drogues injectables ou ont des rapports sexuels avec des toxicomanes courent un risque élevé de contracter le VIH/SIDA. En outre, la consommation de drogue affecte le jugement et peut conduire à des comportements sexuels à risque, comme par exemple des rapports sans préservatif.

8) Contacter un agent de santé ou un centre de traitement du VIH/SIDA pour recevoir des conseil et subir un test.

Toute personne qui croit avoir été infectée par le VIH doit contacter un agent de santé ou se rendre dans un centre de traitement du VIH/SIDA pour recevoir des conseils confidentiels et subir un test. C'est votre droit. (Article 24, La convention relative aux drois de l'enfant).
9) Le VIH ne se transmet pas par des contacts ordinaires.
Le VIH ne se transmet pas en prenant une personne dans ses bras, ni par une poignée de main ou un contact ordinaire quotidien, ni en nageant dans une piscine, ni par les sièges de toilette, des draps de lit, des ustensiles de cuisine, de la nourriture, des piqûres de moustique ou d'autres insectes, ni la toux et les éternuements.
10) Tout le monde a droit à une aide et à la compassion.
Toute discrimination contre des personnes infectées par le VIH/SIDA ou considérées comme étant un risque d'infection est une atteinte aux droits de l'homme et menace la santé publique. Toute personne infectée ou affectée par le VIH/SIDA doit être secourue. (Article 2, La convention relative aux droits de l'enfant).

La richesse de l’Afrique, une jeunesse qui souffre !

L’Afrique , ce jeune continent , riche en jeunes, avec une population d'un tiers de jeunes, repr...

Lire la suite


20 ans de Sidaction…et une autre campagne de dons utile et à souten...

"On ne peut pas toujours agir pour nos enfants. Cette fois-ci, on a tous le Pouvoir d’agir."...

Lire la suite

Aichatou, la plus jeune maire du Niger

A 30 ans, Aichatou est maire dans la commune de N'guimi et se place comme la plus jeune de tous le...

Lire la suite


"Soyez votre propre leader et croyez en ce leader"

Du 13 au 17 Janvier, le 4ème Sommet du leadership panafricain de la jeunesse s'est tenu à Dakar...

Lire la suite

« Comment résoudre les plus grands problèmes dans le monde ? » Depuis 30 ans, le Fonds des...

Lire la suite


Ready, Willing and Able (2014)

Ready, Willing and Able est un projet de documentaire réalisé à Katmandou au Népal. Le projet...

Lire la suite

Quand les Gates tordent le coup aux mythes de l’aide au développeme...

Cette semaine, la Fondation Bill & Melinda Gates a publié sa Lettre annuelle 2014. Et cette...

Lire la suite


Génération sans sida : plus d’interventions à fort impact en di...

Le 25 octobre 2005, Monsieur Kofi Annan et Madame Ann Veneman, alors et respectivement Secrétaire...

Lire la suite

Femmes et VIH-SIDA : la charge d’être vectrice et porteuse

Hier c’était la journée internationale de lutte contre le VIH/Sida. C’était peut être hier mais j’ai trouvé opportun d'écrire un article liant ma spécialité à ce fléau. Mon intention n’est pas de considérer les femmes atteintes du VIH/SIDA comme étant plus en détresse...

Lire la suite


montrer plus