Droits de l'enfant

© UNICEF/NYHQ2010-2626/Roger LeMoyne


C'est seulement depuis le 20 novembre 1989, date à laquelle l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Convention relative aux droits de l'enfant, que le monde dispose d'une série de garanties juridiques s'appliquant à tous les enfants et à tous les jeunes.

La Convention relative aux droits de l'enfant est le traité des droits de l'homme le plus largement ratifié dans le monde. Elle énumère tes droits et stipule la façon dont ils doivent être appliqués dans 54 articles, plus deux documents supplémentaires (ou « protocoles »).

La Convention pose dès le départ que tout être humain de moins de 18 ans (la définition d'un enfant), quels que soient son sexe, son origine, sa religion ou ses éventuels handicaps, a besoin de soins et d'une protection spéciale. La raison est que les enfants sont souvent très vulnérables (articles 1 & 2 - les liens donnés entre parenthèses renvoient au texte intégral de l'article pertinent de la Convention). Elle dit aussi que les gouvernements doivent garantir le respect de tes droits (4). Enfin, elle décrit la façon de mettre la théorie en pratique et de surveiller les progrès accomplis (41-54; voir l'article Promesses à tenir pour en savoir plus sur ce sujet).

Bien que la Convention contienne 54 articles en tout, elle repose sur quatre principes fondamentaux :
  • Non-discrimination (2) : aucun enfant ne doit être avantagé ou brimé en raison de sa race, de sa couleur, de son sexe, de sa langue, de sa religion, de son origine nationale, sociale ou ethnique, ou en raison de ses opinions, politiques ou autres; en raison de sa caste, de sa situation de fortune ou de sa naissance; ou en raison de ses handicaps.
  • Intérêt supérieur de l'enfant (3) : les lois et les mesures qui concernent les enfants doivent tenir compte de ton intérêt supérieur et te conférer le plus d'avantages possibles.
  • Survie, développement et protection (6) : les pouvoirs publics de ton pays doivent te protéger et garantir ton développement - physique, spiritual, moral et social.
  • Participation (12) : tu as le droit de dire ce que tu penses des décisions qui te concernent, et de voir ton opinion prise en compte.   

Ce sont tes droits.

JOURNÉE DES ENFANTS DES RUES, UNE JOURNÉE DE PLUS, DES ACTIONS AU MI...

Je me demande "c'est à qui la responsabilité ?". Les enfants des rues, je suis encore obligé d'...

Lire la suite

Qui relèvera les ruines de la société si toi, jeune, tu abdiques ?

Toujours prétendre que l’autre est mieux placé pour mener une action spécifique, est de plus...

Lire la suite


Elan Haïti 2014, la jeunesse s’engage!

Du 15 au 18 novembre dernier, j’ai eu le privilège de séjourner dans le nord d’Haïti pour p...

Lire la suite

Qui viole les enfants à Kavumu?

La R.D. Congo s'appelle déjà la capitale mondiale du viol. Elle s'appelle encore zone la plus da...

Lire la suite


Un message d'un enfant pour les enfants et les parents du monde entier...

Accordons la parole aussi aux enfants en cette journée où la communauté internationale commémo...

Lire la suite

Les enfants dits sorciers sont de plus en plus nombreux et discriminé...

En ce novembre 2014, la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (CIDE) fête s...

Lire la suite


Quand l’ONG américaine Human Right Watch (HRW) s’insurge contre l...

Nous lisons que : « Dans un rapport apparemment semblable à celui de l’Organisation des Nation...

Lire la suite

Le bien fondé de l’éducation dans nos sociétés

Il n’y a ni richesse ni force que d’hommes, écrivait Jean Bodin, Un homme sans éducation et...

Lire la suite


RDC - PROVINCE DU KATANGA : LE MAUVAIS CHOIX D'UN GOUVERNEMENT

Traditionnellement, la raison du plus fort est toujours la meilleure. Mais se tromper n'est pas le...

Lire la suite

La longévité des Chefs d'Etats Africains au pouvoir, source de tous...

L’humanité toute entière est aujourd’hui sans doute le théâtre de pires atrocités et exactions causés à l’endroit de la personne humaine. Ici et là on bafoue les droits de l’homme par des tueries, des calomnies, le rejet, la réduction à l’esclavage, l’incitation à...

Lire la suite


montrer plus