Droits de l'enfant

© UNICEF/NYHQ2010-2626/Roger LeMoyne


C'est seulement depuis le 20 novembre 1989, date à laquelle l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Convention relative aux droits de l'enfant, que le monde dispose d'une série de garanties juridiques s'appliquant à tous les enfants et à tous les jeunes.

La Convention relative aux droits de l'enfant est le traité des droits de l'homme le plus largement ratifié dans le monde. Elle énumère tes droits et stipule la façon dont ils doivent être appliqués dans 54 articles, plus deux documents supplémentaires (ou « protocoles »).

La Convention pose dès le départ que tout être humain de moins de 18 ans (la définition d'un enfant), quels que soient son sexe, son origine, sa religion ou ses éventuels handicaps, a besoin de soins et d'une protection spéciale. La raison est que les enfants sont souvent très vulnérables (articles 1 & 2 - les liens donnés entre parenthèses renvoient au texte intégral de l'article pertinent de la Convention). Elle dit aussi que les gouvernements doivent garantir le respect de tes droits (4). Enfin, elle décrit la façon de mettre la théorie en pratique et de surveiller les progrès accomplis (41-54; voir l'article Promesses à tenir pour en savoir plus sur ce sujet).

Bien que la Convention contienne 54 articles en tout, elle repose sur quatre principes fondamentaux :
  • Non-discrimination (2) : aucun enfant ne doit être avantagé ou brimé en raison de sa race, de sa couleur, de son sexe, de sa langue, de sa religion, de son origine nationale, sociale ou ethnique, ou en raison de ses opinions, politiques ou autres; en raison de sa caste, de sa situation de fortune ou de sa naissance; ou en raison de ses handicaps.
  • Intérêt supérieur de l'enfant (3) : les lois et les mesures qui concernent les enfants doivent tenir compte de ton intérêt supérieur et te conférer le plus d'avantages possibles.
  • Survie, développement et protection (6) : les pouvoirs publics de ton pays doivent te protéger et garantir ton développement - physique, spiritual, moral et social.
  • Participation (12) : tu as le droit de dire ce que tu penses des décisions qui te concernent, et de voir ton opinion prise en compte.   

Ce sont tes droits.

La faim dans le monde

Et alors,qu'est-ce qu'on y peut? C'est un peu notre réaction à tous. Selon la FAO (organisation...

Lire la suite

L'éducation pour tous ? des paroles avant d'être des actes...

Nous sommes tous différents. Hugo, 15 ans, autiste, et sans école. Ses passions ? Fabriquer...

Lire la suite


DROITS DE L'HOMME ET HOMOSEXUALITE : Pourquoi l'hypocrisie sur l'émig...

L’histoire de l’humanité s’est construite à travers des échanges multiples et des rencont...

Lire la suite

Vivre son handicap à l’Université..

Les étudiants handicapés sont des personnes ayant des rêves, des souhaits et surtout du courage...

Lire la suite


ACT : Ensemble agissons contre les stéréotypes

La mondialisation qui, au-delà de sa conception capitaliste, s’est voulue un dépassement des b...

Lire la suite

#EnfantsPasSoldats! Soutenez la campagne en vous mettant du côté des...

A défaut de pouvoir les empêcher, la communauté internationale a identifié un ensemble de règ...

Lire la suite


Problème d'eau à Tahoua au Niger

Dans certains quartiers de la ville de Tahoua, les populations affirment avoir fais un mois sans q...

Lire la suite


Rencontre avec la présidente de l'association Autisme France

Ma rencontre avec Madame AUDIER Marie-Hélène, présidente d’APESA (Accompagnement des parents...

Lire la suite

Le monde

Pendant l'invasion de l'Ukraine, on a assisté à la migraine de l'Occident, toujours puissant et...

Lire la suite


montrer plus