Droits de l'enfant

© UNICEF/NYHQ2010-2626/Roger LeMoyne


C'est seulement depuis le 20 novembre 1989, date à laquelle l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Convention relative aux droits de l'enfant, que le monde dispose d'une série de garanties juridiques s'appliquant à tous les enfants et à tous les jeunes.

La Convention relative aux droits de l'enfant est le traité des droits de l'homme le plus largement ratifié dans le monde. Elle énumère tes droits et stipule la façon dont ils doivent être appliqués dans 54 articles, plus deux documents supplémentaires (ou « protocoles »).

La Convention pose dès le départ que tout être humain de moins de 18 ans (la définition d'un enfant), quels que soient son sexe, son origine, sa religion ou ses éventuels handicaps, a besoin de soins et d'une protection spéciale. La raison est que les enfants sont souvent très vulnérables (articles 1 & 2 - les liens donnés entre parenthèses renvoient au texte intégral de l'article pertinent de la Convention). Elle dit aussi que les gouvernements doivent garantir le respect de tes droits (4). Enfin, elle décrit la façon de mettre la théorie en pratique et de surveiller les progrès accomplis (41-54; voir l'article Promesses à tenir pour en savoir plus sur ce sujet).

Bien que la Convention contienne 54 articles en tout, elle repose sur quatre principes fondamentaux :
  • Non-discrimination (2) : aucun enfant ne doit être avantagé ou brimé en raison de sa race, de sa couleur, de son sexe, de sa langue, de sa religion, de son origine nationale, sociale ou ethnique, ou en raison de ses opinions, politiques ou autres; en raison de sa caste, de sa situation de fortune ou de sa naissance; ou en raison de ses handicaps.
  • Intérêt supérieur de l'enfant (3) : les lois et les mesures qui concernent les enfants doivent tenir compte de ton intérêt supérieur et te conférer le plus d'avantages possibles.
  • Survie, développement et protection (6) : les pouvoirs publics de ton pays doivent te protéger et garantir ton développement - physique, spiritual, moral et social.
  • Participation (12) : tu as le droit de dire ce que tu penses des décisions qui te concernent, et de voir ton opinion prise en compte.   

Ce sont tes droits.

Y EN A MARRE!!

Le « Y en a marrisme[1] » est un mouvement qui est né au Sénégal en Janvier 2011. A l'époque...

Lire la suite

L’humanité célèbre ce 16 octobre la journée mondiale de l’alim...

La réduction de la pauvreté reste un grand défi pour le Gouvernement de la République Démocra...

Lire la suite


15 octobre 2014: Journée Internationale de la Femme Rurale, que rete...

La commémoration, chaque année, de la Journée Internationale de la Femme Rurale est l’une des...

Lire la suite

Pour dire aux jeunes que le divorce est évitable.

Nous vivons aujourd’hui, très chers amis lecteurs, dans un monde appelé « l’argent d’abor...

Lire la suite


Centrafricains, partageons-nous la responsabilité dans le drame de no...

Tant de questions ont effleuré mon esprit ces derniers temps, et cela me poussent à rédiger cet...

Lire la suite

Lien: https://picasaweb.google.com/104191365114566832332/20141011?authuser=0&feat=...

Le développement communautaire basé sur les acquis

La semaine dernière j’ai co-animé, avec Jinoue Cherizard, un atelier de formation pour mes cam...

Lire la suite



L’habitat de l Africain, habitat non classé !

« Donnons la voix aux bidonvilles », c’est le mot d'ordre de la journée mondiale de l'habitat...

Lire la suite

Concours d'écriture - L'éducation en situation d'ugence

100 millions d'enfants et de jeunes sont touchés par des catastrophes naturelles chaque année. Plus de la moitié des 58 millions d'enfants et de jeunes dans le monde qui ne sont pas scolarisés vivent dans des pays touchés par la guerre et la violence. La majorité de ces derniers sont...

Lire la suite


montrer plus