Droits et genre

Quelle est la différence entre le genre et le sexe ?
• Le « sexe » fait référence aux différences biologiques qui existent entre les hommes et les femmes.
• Le genre recouvre les rôles, les droits et les responsabilités que les communautés et les sociétés attribuent aux femmes/filles et aux hommes/garçons.
Le genre est souvent considéré comme un concept défini par la société. Cela signifie que les rôles sexospécifiques ne sont pas la conséquence naturelle de différences biologiques, mais sont déterminés par les systèmes et les cultures dans lesquels nous vivons. De sexe masculin ou féminin à la naissance, nous apprenons ensuite à devenir une fille, un garçon, un homme, une femme, en suivant les modèles perpétués par la famille et la société.
Cette série d’hypothèses est ce qui fonde notre identité sexuelle, et c’est aussi ce qui engendre la discrimination fondée sur le genre et les inégalités entre les sexes. Le genre est un concept fluide qui change souvent au fil du temps et d’une culture à l’autre. Cela signifie que nous pouvons remettre en question ces rôles et les faire évoluer en refusant le statu quo et en promouvant le changement social.
Comment les filles sont-elles touchées par l’inégalité entre les sexes?
L’inégalité entre les sexes peut avoir des conséquences sur de nombreux aspects de la vie d’une fille. Bien que chaque pays et communauté soit différent, on peut observer les tendances générales suivantes :
• Les filles ont moins de chances que les garçons d’aller à l’école • Les filles risquent plus que les garçons de se marier avant l’âge de 18 ans • Les filles risquent plus que les garçons d’attraper le VIH• Les filles risquent plus que les garçons d’être victimes de violences sexuelles • Les femmes occupent moins de postes de responsabilité, en politique tout comme dans la sphère du travail
Nous observons souvent que les filles appartenant à des minorités et vivant dans des zones rurales sont particulièrement touchées. Les rôles sexospécifiques se combinent avec la discrimination fondée sur l’âge, l’ethnicité, la pauvreté, l’appartenance à un groupe autochtone, la caste, le handicap et d’autres facteurs, créant ainsi une « double discrimination » à l’encontre des filles. Nous devons prendre en compte ces facteurs pour réduire la discrimination à l’égard des filles.
La discrimination s’intensifie au moment de l’adolescence
La discrimination à l’égard des filles s’intensifie pendant l’adolescence (10-19 ans). Lorsque nous regardons les programmes types destinés aux enfants de moins de 10 ans, tels que l’éducation primaire et la vaccination, les écarts entre les filles et les garçons ne sont pas toujours très grands. Mais lorsque les filles atteignent l’adolescence, elles sont confrontées à de nouveaux défis, tels que le travail domestique des enfants, le mariage d’enfants, la santé en matière de procréation et la violence sexuelle. Les écarts entre les filles et les garçons dans ces domaines sont alors bien plus grands. Il est donc important de continuer à répondre aux besoins spécifiques des filles également au moment de l’adolescence.
Comment atteindre l’égalité entre les sexes?
Les gouvernements se sont engagés à assurer l’égalité des sexes en ratifiant la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard les femmes et en adoptant le Programme d’action de Beijing. Ces cadres internationaux font la promotion des droits des filles et des femmes et indiquent ce que les gouvernements doivent faire pour réaliser l’égalité des sexes.
Cependant, les gouvernements ont aussi besoin de s’assurer que les normes et les lois qui protègent les droits des femmes et des filles sont appliquées. Ce n’est pas toujours le cas, et nous devons continuer à encourager les gouvernements à jouer leur rôle et à apporter leur soutien aux femmes et aux filles au moyen de lois et de politiques.
Il est primordial de changer les stéréotypes et les comportements de tous ceux qui ne reconnaissent pas entièrement les droits des femmes et des filles. Cela peut s’avérer difficile et requiert la remise en question des croyances et des comportements qui sont ancrées depuis longtemps au sein d’une communauté. Mais ce n’est que lorsque toutes les femmes et les filles seront respectées dans une relation d’égal à égal que nous pourrons atteindre l’égalité entre les sexes.
Les garçons en faveur de l’égalité des sexes
L’égalité des sexes ne pourra être atteinte qu’en travaillant des deux côtés : avec les femmes et les filles, et avec les hommes et les garçons. Il est crucial de sensibiliser les garçons aux conséquences de la discrimination à l’égard des filles et de les inclure dans l’élaboration des réponses et des solutions.

Tolérance: VIVRE ENSEMBLE, NOUS ACCEPTER AVEC NOS DIFFERENCES

Tous différents mais tous les mêmes, ouvrez vos cœurs! Envers ceux qui sont différents de vous, montrez-vous tolérants. Acceptez les autres dans leur nature et ainsi, limitez les victimes de la solitude. On entend très souvent ces types de propos: « Tu n’es pas de ma classe! », «...

Lire la suite

Message au Président Français !

Message au Président Français ! Monsieur le Président, Qu’il me soit permis, Monsieur l...

Lire la suite


Quand la crise au Burkina résonne à Kinshasa

Article écrit par Christophe Rigaud (Afrikarabia / MCN, via mediacongo.net) Quand la crise au Burki...

Lire la suite

Quand le peuple s'élève et dit non!

Quand le peuple s’élève et dit non ? L’actualité l’oblige ! Le peuple Burkinabé s’é...

Lire la suite


STOP THE DICTATOR COMPAORE!

L’histoire est actuellement en marche au pays des hommes intègres. Depuis quelques jours, on as...

Lire la suite

Moi Madina, catholique née de parents musulmans.

A mon humble avis, la question de la religion est sans doute la plus grande problématique de notr...

Lire la suite


DE LEURS RAPPORTS SUR LA R.D. CONGO, "ON SE FATIGUE" !

Il en dit souvent trop avec des mots nourris d'un orgueil extrémiste, mais j'étais à plusieurs...

Lire la suite

Une triste réalité : Hommage à une héroïne

Le Mexique. Un pays de plus de 119 millions de personnes. Un pays ravagé par les cartels de drogu...

Lire la suite


Y EN A MARRE!!

Le « Y en a marrisme[1] » est un mouvement qui est né au Sénégal en Janvier 2011. A l'époque...

Lire la suite

L’humanité célèbre ce 16 octobre la journée mondiale de l’alim...

La réduction de la pauvreté reste un grand défi pour le Gouvernement de la République Démocra...

Lire la suite


montrer plus