Droits et genre

Quelle est la différence entre le genre et le sexe ?
• Le « sexe » fait référence aux différences biologiques qui existent entre les hommes et les femmes.
• Le genre recouvre les rôles, les droits et les responsabilités que les communautés et les sociétés attribuent aux femmes/filles et aux hommes/garçons.
Le genre est souvent considéré comme un concept défini par la société. Cela signifie que les rôles sexospécifiques ne sont pas la conséquence naturelle de différences biologiques, mais sont déterminés par les systèmes et les cultures dans lesquels nous vivons. De sexe masculin ou féminin à la naissance, nous apprenons ensuite à devenir une fille, un garçon, un homme, une femme, en suivant les modèles perpétués par la famille et la société.
Cette série d’hypothèses est ce qui fonde notre identité sexuelle, et c’est aussi ce qui engendre la discrimination fondée sur le genre et les inégalités entre les sexes. Le genre est un concept fluide qui change souvent au fil du temps et d’une culture à l’autre. Cela signifie que nous pouvons remettre en question ces rôles et les faire évoluer en refusant le statu quo et en promouvant le changement social.
Comment les filles sont-elles touchées par l’inégalité entre les sexes?
L’inégalité entre les sexes peut avoir des conséquences sur de nombreux aspects de la vie d’une fille. Bien que chaque pays et communauté soit différent, on peut observer les tendances générales suivantes :
• Les filles ont moins de chances que les garçons d’aller à l’école • Les filles risquent plus que les garçons de se marier avant l’âge de 18 ans • Les filles risquent plus que les garçons d’attraper le VIH• Les filles risquent plus que les garçons d’être victimes de violences sexuelles • Les femmes occupent moins de postes de responsabilité, en politique tout comme dans la sphère du travail
Nous observons souvent que les filles appartenant à des minorités et vivant dans des zones rurales sont particulièrement touchées. Les rôles sexospécifiques se combinent avec la discrimination fondée sur l’âge, l’ethnicité, la pauvreté, l’appartenance à un groupe autochtone, la caste, le handicap et d’autres facteurs, créant ainsi une « double discrimination » à l’encontre des filles. Nous devons prendre en compte ces facteurs pour réduire la discrimination à l’égard des filles.
La discrimination s’intensifie au moment de l’adolescence
La discrimination à l’égard des filles s’intensifie pendant l’adolescence (10-19 ans). Lorsque nous regardons les programmes types destinés aux enfants de moins de 10 ans, tels que l’éducation primaire et la vaccination, les écarts entre les filles et les garçons ne sont pas toujours très grands. Mais lorsque les filles atteignent l’adolescence, elles sont confrontées à de nouveaux défis, tels que le travail domestique des enfants, le mariage d’enfants, la santé en matière de procréation et la violence sexuelle. Les écarts entre les filles et les garçons dans ces domaines sont alors bien plus grands. Il est donc important de continuer à répondre aux besoins spécifiques des filles également au moment de l’adolescence.
Comment atteindre l’égalité entre les sexes?
Les gouvernements se sont engagés à assurer l’égalité des sexes en ratifiant la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard les femmes et en adoptant le Programme d’action de Beijing. Ces cadres internationaux font la promotion des droits des filles et des femmes et indiquent ce que les gouvernements doivent faire pour réaliser l’égalité des sexes.
Cependant, les gouvernements ont aussi besoin de s’assurer que les normes et les lois qui protègent les droits des femmes et des filles sont appliquées. Ce n’est pas toujours le cas, et nous devons continuer à encourager les gouvernements à jouer leur rôle et à apporter leur soutien aux femmes et aux filles au moyen de lois et de politiques.
Il est primordial de changer les stéréotypes et les comportements de tous ceux qui ne reconnaissent pas entièrement les droits des femmes et des filles. Cela peut s’avérer difficile et requiert la remise en question des croyances et des comportements qui sont ancrées depuis longtemps au sein d’une communauté. Mais ce n’est que lorsque toutes les femmes et les filles seront respectées dans une relation d’égal à égal que nous pourrons atteindre l’égalité entre les sexes.
Les garçons en faveur de l’égalité des sexes
L’égalité des sexes ne pourra être atteinte qu’en travaillant des deux côtés : avec les femmes et les filles, et avec les hommes et les garçons. Il est crucial de sensibiliser les garçons aux conséquences de la discrimination à l’égard des filles et de les inclure dans l’élaboration des réponses et des solutions.

Aux enfants innocents massacrés !

A ces innocents qui meurent dans le silence, A ces innocents qui ne connaitront jamais l’espoi...

Lire la suite

"JE BLOGUE PAR CONVINCTION", 2 ANS MAINTENANT !

Je ne suis pas un blogueur de l'actualité, je suis analyste des faits, et pour moi tout est actua...

Lire la suite


Palestine, Rwanda et les Droits Humains

Le grand monde francophone n’a aucun problème : Non, c’est faux. Oui, dans le monde francopho...

Lire la suite

RDC - GOUVERNEMENT DE COHÉSION NATIONALE : MERCI MONSIEUR LE PRÉSIDE...

Un gouvernement de cohésion nationale ? Non, merci, il y avait mieux d'après moi. Seules les mar...

Lire la suite


La femme a, malheureusement, jusqu'il y a peu, eu une place très basse et très précaire dans no...

Lire la suite

Attention, il y a danger!

La semaine dernière, un ami m’a posé une question, qu’en tant que citoyen haïtien, la mauva...

Lire la suite


Victime de délit du facies ou marginalisation?

Un jour, j’étais dans un village où je devrais implanter un nouveau projet et, il fallait cher...

Lire la suite

Appel à article collectif: Quel regard portez-vous sur les Objectifs...

SITUATION: Annoncé en 1998, le Sommet du Millénaire fut accompagné d'une campagne d’informati...

Lire la suite


RÉVISION CONSTITUTIONNELLE EN R.D. CONGO : ET SI J'ÉTAIS D'ACCORD !

Je ne suis pas de nature à semer confusion, sauf en ceux qui sont naturellement confus, et la sin...

Lire la suite

JOURNÉE DES ENFANTS DES RUES, UNE JOURNÉE DE PLUS, DES ACTIONS AU MI...

Je me demande "c'est à qui la responsabilité ?". Les enfants des rues, je suis encore obligé d'...

Lire la suite


montrer plus