Les droits des peuples autochtones

© UNICEF/NYHQ2010-0676/Susan Markisz


Qui sont les peuples autochtones? 

Le mot « autochtone » remonte au grec, composé du mot « soi-même » et du mot « terre ». Lorsque nous parlons des peuples autochtones, nous parlons souvent des groupes qui ont une intime relation avec leur terre et la nature, et qui se distinguent des autres groupes du pays par leur culture et leur langue. Mais il n’existe aucune acception reconnue concernant les peuples autochtones. De fait, il est généralement admis que personne ne peut qualifier un individu ou un groupe d’autochtone à moins que cela ne soit le groupe lui-même.

Les peuples autochtones sont présents dans toutes les régions du monde et contribuent en grande partie à la diversité culturelle du monde d’aujourd’hui. Depuis l’Arctique où vivent les Inuits jusqu'à la Nouvelle Zélande, terre des Maoris, les peuples autochtones représentent environ 370 millions d’individus dans 90 pays différents, ce qui fait pas moins de 5 000 cultures autochtones différentes.

Les peuples autochtones ont des cultures variées qui reposent souvent sur une relation spirituelle avec la terre et les ressources naturelles. Le langage constitue une part importante de leur identité ; les arts, les rites et les cérémonies, transmis de génération en génération, sont aussi d’une grande diversité. La terre, les ressources, l’art, le langage et d’autres éléments encore sont souvent considérés comme la propriété collective du groupe plutôt que de chaque individu.

Parler moins, agir plus 

Au cours des dernières décennies, la communauté internationale s’est davantage penchée sur les droits des peuples autochtones. Aujourd’hui, de nombreux groupes autochtones s’engagent activement dans la promotion de leurs propres droits et la protection de leur terre et de leur identité. De nombreux exemples montrent les groupes autochtones travaillant en collaboration avec les gouvernements pour protéger leur terre et leur mode de vie.

Mais le chemin est encore long. Malgré tous les progrès accomplis dans la reconnaissance de leurs droits, les peuples autochtones continuent de souffrir d’exclusion et de discrimination. Rien ne changera tant que l’on ne sera pas passé de la parole aux actes et commencé à réaliser les droits des peuples autochtones et cet effort doit être mené par tous, particuliers comme gouvernements.


Lien: https://picasaweb.google.com/104191365114566832332/20141011?authuser=0&feat=...

Le développement communautaire basé sur les acquis

La semaine dernière j’ai co-animé, avec Jinoue Cherizard, un atelier de formation pour mes cam...

Lire la suite

ENTERRER À LUBUMBASHI…ON N’A PAS TOUJOURS LES MOYENS

Lubumbashi, une ville métropolitaine de la RD Congo, en pleine croissance. On y nait plus qu'on y...

Lire la suite



Concours d'écriture - L'éducation en situation d'ugence

100 millions d'enfants et de jeunes sont touchés par des catastrophes naturelles chaque année. Plus de la moitié des 58 millions d'enfants et de jeunes dans le monde qui ne sont pas scolarisés vivent dans des pays touchés par la guerre et la violence. La majorité de ces derniers sont...

Lire la suite

Si j'étais président de la République…

Si j'étais président de la République Démocratique du Congo, je limiterais le mandat du président à deux, par vote au suffrage direct universel ; je renforcerais et je verrouillerais tous les articles pour éviter toute tentative de briguer a un troisième mandat ; je commencerais mes...

Lire la suite


La guerre de l'expression

Un pays où la réalité dépasse la fiction, où les ressources sont si mal gérées que l'essenc...

Lire la suite

A la tête d'un bataillon des Forces armées de la RDC dans le Nord-Kivu (E...

Lien: http://fideleblog.canalblog.com/archives/2014/10/03/30701942.html

10 mois après la mort de Mamadou Ndala: un procès peu crédible

...//.. Ce 2 janvier 2014, lorsqu'on mettait fin à sa vie, Mamadou était conduit par le sergent-major Arsène NGABU qui avait survécu. Neuf mois après son assassinat, voilà qu'un procès s'ouvre à BENI. Le 1 octobre, ce fameux sergent-major, « témoin-clé », en état de prévent...

Lire la suite


Est-ce possible d'avoir un "#rêve #africain" ?

Oui, parce que je crois en l’Afrique ! Oui, parce qu’il y a une conscience qui nait et une n...

Lire la suite

L’économie informelle en Haïti.

En tant qu’étudiant en économie, le sujet qui me tient le plus à cœur est celui du secteur i...

Lire la suite


montrer plus