En plus d’une décennie, presque toutes nos rivières ont été infectées par des déchets déposés par l’homme. Ce crime contre l’environnement, la destruction de la faune aquatique avec les déchets, bat son plein en Haïti. Cela est devenu pire depuis le séisme du 12 janvier 2010 qui a endommagé la majeure partie du pays et plus précisément Port-au-Prince. En effet, nombreux sont ceux qui vivaient dans la capitale, et qui viennent se réfugier dans les villes de provinces du pay...



  • Inscrit le 19 avril 2013