SENEGAL : Emigration ou course à l'illusion de la réussite

Publié 2 septembre 2013 no picture Amon Remy Mallet

no picture Amon Remy Mallet Voir le Profil
Inscrit le 12 juillet 2013
  • 13 Articles

Le mot wollof « Tekki » est traduit en Français pour parler de réussite. Même si j’émets des doutes quant à la fidélité de cette traduction, mes connaissances limitées dans la langue de Kocc Barma ne me permettent pas de m’y attarder. Ce qui m’intéresse ici, c’est ce que la société met derrière ce mot. Aujourd’hui, il faut avouer que la réussite est bien limitée à des apparences extérieures de richesse. Il suffit du jour au lendemain qu’une personne...


AFRIQUE : Et si les femmes refusaient de s'émanciper?

Publié 22 août 2013 no picture Amon Remy Mallet

no picture Amon Remy Mallet Voir le Profil
Inscrit le 12 juillet 2013
  • 13 Articles

Les relations hommes-femmes au Sénégal sont régies par des rapports de capital, c’est-à-dire d’argent. Dans beaucoup de situations, les donneurs sont les hommes. Les femmes se transforment en éternelles receveuses. Imaginer le contraire serait nager à contre-courant de l’ordre traditionnel, c’est-à-dire celui préétabli. On emploie le mot «mbaraan» au Sénégal pour désigner les filles qui s’attachent à plusieurs copains. Mais le concept rejoint beaucoup d...


COTE-D'IVOIRE : Le sang des Ivoiriens n'a pas suffi pas à leur salut

Publié 12 août 2013 no picture Amon Remy Mallet

no picture Amon Remy Mallet Voir le Profil
Inscrit le 12 juillet 2013
  • 13 Articles

"Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon". Ce passage de l’évangile fait allusion au sang du christ versé sur la croix, lors de sa crucifixion, pour le pardon des péchés des hommes sur la terre. Cette pénitence devrait alors ouvrir la voie au salut et à la vie éternelle pour ceux qui auront cru à Jésus. Or, le sang est le liquide qui n’a pas manqué de couler en Côte-d’Ivoire. Des millions de litres se sont répandus dans ce pays depuis plus d’une décen...


Prendre l’avion est génial. Mais la route est encore mieux. De toute manière, le pauvre que je suis n’a pas le choix. Et puis, c’est plus économique de voyager avec les cars. Des véhicules que j’ai utilisés pour me rendre au pays du cacao, en provenance de celui de la « Téranga », en passant chez les fournisseurs de coton à la société Nike. Certains me comprennent, d’autres le sauront vers la fin de l’aventure. Voyager avec un visa européen dans la zone eu...


  • Amon Remy Mallet


    Inscrit le 12 juillet 2013


    13 Articles