(Encore) Une crise humanitaire en Afrique !

Posted July 7, 2011 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi View Profile
Member since May 9, 2011
  • 284 Posts

Voici déjà plusieurs semaines que la sécheresse qui touche de nombreux départements français nous est présentée par les grands médias internationaux (presse écrite, chaînes de télévision, stations de radio). Les importantes pertes et diverses difficultés (endettement et pertes financières, production largement en-deçà des attentes, retard dans les récoltes, perte d’une partie de leur bétail, inquiétude pour les stocks et le coût du foin, …) que subissent déjà ou auxquelles s’exposent les agriculteurs et autres éleveurs des régions affectées font l’objet d’une communication suivie.

Aujourd’hui, j’ai l’impression, et comme j’aimerais me tromper, que la nouvelle crise humanitaire qui menace l’Afrique, plus précisément la Corne de ce continent, fait l’objet d’une mobilisation plus timide des médias, par rapport aux enjeux que pose cette tragédie qui se forme sous nos yeux.

Et pourtant, ce ne sont pas moins de dix millions de personnes, des femmes et des enfants en particuliers, n’oublions pas les hommes non plus, qui sont touchées ou sérieusement menacées par la famine et la malnutrition. Cette situation résulte, semble-t-il, d’une saison particulièrement sèche. Conséquences : les récoltes ont été quasi-inexistantes et les populations souffrent de malnutrition à Djibouti, en Ethiopie, au Kenya et en Somalie.

Cette situation, qui s’aggrave de jour en jour, occasionne une importante migration de populations à la recherche de quoi se nourrir. Ainsi, des milliers de personnes arrivent en Ethiopie et au Kenya en provenance notamment de la Somalie. Selon le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) plus de 110.000 personnes sont arrivées dans les camps de Dolo Ado dans le sud de l'Ethiopie et plus de 1600 personnes arrivent chaque jour dans ces camps déjà surpeuplés.

Cette situation était-elle prévisible ? Malheureusement, il est très facile de répondre par l’affirmative sans risque de se tromper.

Déjà en juin 2006, les Nations Unies avaient attirées l’attention des uns et des autres sur la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour éviter une autre crise humanitaire dans cette partie de l’Afrique et du monde. Lors d’une conférence de presse, Kjell Mage Bondevik, Envoyé spécial pour la situation humanitaire dans cette région,avait affirmé que malgré la saison des pluies, la crise alimentaire dans la Corne de l'Afrique, provoquée par une sévère sécheresse, n'était pas terminée. Cette année-là, les Nations Unies avaient lancées un appel humanitaire d’un montant de 426 millions de dollars pour subvenir aux besoins urgents de plus de 8 millions de personnes qui avaient besoin de nourriture et d’eau dans cinq pays : Erythrée, Ethiopie, Djibouti, Somalie et Kenya.

Tirant les leçons de cette crise, l'Envoyé spécial de l’ONU avait souligné la nécessité du lien étroit entre les opérations de secours et les efforts de développement sur le long terme afin de préparer la population de la Corne de l'Afrique à de nouvelles sécheresses. Et monsieur Kjell Mage Bondevik d’ajouter : « On ne sait pas quand mais on sait qu'il y aura d'autres sécheresses. Il y en a eu quatre au cours des six dernières années ». Plus besoin de lancer des cauris pour vérifier ces dires : nous y sommes.

La situation humanitaire actuelle est si aigüe que les Shebab, les rebelles islamistes somaliens, demandent le retour des associations et agences humanitaires dans la partie du pays qu’ils contrôlent afin que ces structures puissent venir en aide aux milliers de personnes et familles affectées par la sécheresse. Rappelons qu’il y a de cela deux ans ces mêmes Shebab avaient contraint au départ les organisations humanitaires au motif qu’elles véhiculaient des valeurs "anti-islamistes".

Alors, mobilisons-nous, faisons passer le message et sensibilisons nos proches et notre entourage. Chacun de nous peut, à son niveau, faire quelque chose en ne restant pas observateur passif. Ne nous faisons pas prier.

@ Image site de BBC Afrique, http://wscdn.bbc.co.uk/worldservice/assets/images/2011/06/28/110628084118_jp_somalia304x171_nocredit




comments powered by Disqus

Learn More