L'esclavage, pas seulement un concept du passé

Like373
Post
Image
Cela c'est une représentation dramatique des situations vraies

La Libye est un État d'Afrique du Nord où, de l'autre côté de la mer Méditerranée, se trouvent l'Italie et la Grèce. En raison de la proximité de la Libye avec l’Europe, comparable à celle des États d’Afrique centrale et australe, la Libye est souvent utilisée comme voie de passage vers l’Europe pour les personnes cherchant une vie meilleure en dehors de leurs propres nations, en Afrique centrale et australe. Au cours des trois dernières années, on estime que plus de 450 000 migrants ont traversé la Libye pour se rendre en Europe. Cependant, beaucoup de Libyens ont utilisé négativement cette situation à leur avantage et ont commencé à promettre des transports et d'autres formes d'aide aux Africains à la recherche d'une opportunité européenne, alors qu'en réalité, ils emmènent ces personnes et les vendent aux enchères en tant que main-d'oeuvre pour un coût estimé entre 200 $ et 500 $ (source).

De nombreux rapports, non seulement du Conseil des droits de l'homme, mais également de témoignages oculaires, ont mis en évidence un nombre important de violations des droits de l'homme et de l'enfants. Cette question a dégénéré au-delà des seules préoccupations de la Libye, car des milliers de personnes fuient la Libye pour fuir l'esclavage, le viol, l'assassinat, la traite des êtres humains ou d'autres formes de traitement cruel ou inhumain, ce qui a entraîné une crise humanitaire des migrants dans le monde. Cette crise est due au fait que beaucoup de ces Africains se sont retrouvés dans des embarcations et des radeaux dans des situations potentiellement dangereuses pour échapper au traitement qu’ils recevaient en Libye et pour rechercher de nouvelles opportunités. Cela a conduit de nombreux pays européens, y compris l’Italie et l’Angleterre, à effectuer de nombreuses missions de sauvetage pour sauver les milliers de migrants menacés d’hypothermie, de noyade et de déshydratation sur ces bateaux. (source)

Les droits de l’enfants sont violés ainsi que les droits des adultes. Quand les femmes enceintes ou des familles sont maintenus en détention c’est pas seulement les droits des femmes et hommes qui sont baffoués, mais les droits des enfants sont aussi violés. Quelque chose qui aggrave la situation, c’est le manque d’aide humanitaire de la communauté internationale. Sans l’aide des organisations et des autres pays, ce n’est pas clair si cette situation finira un jour. Par le plaidoyer, on doit faire quelque chose qui peut avoir un impact pour les personnes qui sont mises en danger à cause de cette question.

Blog
Libye