Un grand bol d’optimisme avec l’influenceur marocain Chef Omar

Post
Image
Chef Omar

Omar Archane, 16 ans, également connu sous le nom de Chef Omar, est le plus jeune chef cuisinier influenceur au Maroc.

Il a transformé son handicap – la dystrophie musculaire – en une force et a prouvé qu’il était capable de promouvoir une culture fondée sur l’amour et la résilience. Voici son billet de blog à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance.

 

« Ma devise quotidienne est la suivante : je ne suis pas différent de toi, je suis différent comme toi. Je vis chaque instant dans l’espoir de respirer l’amour et d’adopter une attitude positive face à la vie. Mon objectif est de promouvoir cette philosophie tout en soutenant les droits des enfants au Maroc.

On me connaît sous le nom de Chef Omar, le plus jeune chef influenceur du Maroc. Quand j’étais petit, on m’a diagnostiqué une dystrophie musculaire, une maladie qui provoque une faiblesse musculaire et m’oblige à me déplacer en fauteuil roulant. Mais j’ai su transformer mon handicap en force et prouver que j’étais capable de promouvoir une culture fondée sur l’amour et la résilience.

Je suis très fier de mon engagement auprès de l’UNICEF en tant que jeune défenseur des droits de l’enfant au Maroc. Depuis le début de la crise de la COVID-19, j’ai contribué à plusieurs campagnes et initiatives de l’UNICEF pour sensibiliser l’opinion publique marocaine à cette question. J’ai participé aux « Rendez-vous de l’UNICEF », à la campagne #VivreEnSécuritéAvecCovid19 et à d’autres initiatives numériques de l’UNICEF Maroc où sont invités des célébrités, des influenceurs et des experts afin de promouvoir les droits de l’enfant et d’aider les enfants, les jeunes et leur famille à renforcer leur résilience notamment (surtout en cette période de crise).

J’ai le sentiment que mon attitude positive est contagieuse. J’ai beau être un enfant, j’affronte les problèmes, j’ai de la ressource, et mon vécu m’a fait gagner en maturité pour mon âge.

Mon but dans la vie ? Je veux faire comprendre à d’autres jeunes que « malgré leur handicap » et « le regard stigmatisant d’autrui », ils peuvent réaliser leurs objectifs. Cela ne dépend que d’eux. Nous avons tous en nous une force incroyable. Nous devons seulement puiser un peu plus profondément dans nos ressources pour découvrir l’extraordinaire résilience dont sait faire preuve l’être humain.

Dans le cadre de mon engagement avec l’UNICEF, je continuerai à répandre la gaieté et la joie, et à défendre les droits des enfants. Mon handicap physique n’a jamais été un obstacle pour moi. Au contraire, je me donne la force d’aller de l’avant, et surtout, j’apporte de la joie à mon entourage en misant sur ce dans quoi j’excelle : la cuisine, la prise de parole en public et le développement personnel. »

Ma devise quotidienne est la suivante : je ne suis pas différent de toi, je suis différent comme toi.
Blog
Maroc